C’est d’abord une prise de conscience qui se fait soit lors d’un évènement à forte charge émotionnelle soit par une réflexion profonde et personnelle. Vient ensuite le désir de se connaître vraiment. Nous sommes alors invités à entrer dans une longue phase d’auto-observation de nos comportements inadaptés avant de prendre, enfin, la décision d’opérer les changements profonds et nécessaires.
Mais quand bien même nous arriverons à opérer quelques changements ici et là, il va de soi que la vigilance reste de mise face à cette « seconde nature » qui, si vous la chassez sait revenir au galop.
Cette démarche de vouloir mieux se connaître pour changer demande courage, humilité et persévérance.